Tribunes

Houellebecq : L’écrivain national est un ingénieur
Revue des deux mondes, Octobre 2022

Sylvia Serfaty « Titre de l’entretien » propos recueillis par Nathalie Azoulai
Revue des deux mondes, Octobre 2022

« J’ai rencontré Sylvia Serfaty après avoir publié mon roman La Fille parfaite qui raconte une amitié entre une littéraire et une scientifique. La fiction fait parfois des clins d’œil à la réalité en l’anticipant. Au cours de cet entretien, Sylvia Serfaty évoque la naissance d’une vocation, son métier, la spécificité de la recherche française, la faible représentation des femmes, le problème de la baisse préoccupante du niveau général de mathématiques en France et la situation des autres pays. »

« Avec Zemmour, j’invente peut-être la catastrophe, mais je suis écrivaine, j’ai le droit »
Le Monde

La romancière, qui voit dans les hybridations idéologiques du candidat d’extrême droite à la présidentielle un niveau de confusion « sans égal », emploie les armes de la fiction pour imaginer ce qui « pourrait advenir d’un tel alliage ». Elle a livré au « Monde » le texte qui suit.

11 décembre 2021

« Et si le roman, c’était fini ? »
Le Monde

En concurrence avec d’autres formes littéraires et de nouveaux formats fictifs, le genre romanesque lasse lecteurs et auteurs. Mais il conserve sa capacité à « sécréter de la vérité », relève, dans une tribune au Monde, l’écrivaine, qui n’hésite pas à s’interroger sur ses propres pratiques.

3 août 2020

« Téléphonie : dans l’enfer des services clients »
Le Monde

Un portable perdu à Londres, et c’est le branle-bas de combat à Paris pour obtenir un code d’accès secret. Une épopée kafkaïenne vécue et racontée par l’écrivaine Nathalie Azoulai.

10 mars 2019

« Une fixité de marbre »
Le Monde

Assises du roman. La contribution que l’écrivaine prononcera en ouverture de la table ronde « Figures légendaires ».

10 mai 2016